FFC
Français
English

Le Scarabée d’Or enfin dévoilé…

16 Mai 2019

C’est au Musée des Arts et Métiers que le Scarabée d’Or a été dévoilé dans toute sa splendeur. C’est grâce au travail acharné des étudiants et des lycéens, soutenus par les partenaires de l’Association "Des Voitures et des Hommes" que ce véhicule a pu être reconstruit à l’identique.

La Citroën B2 10 HP modèle K1 fut la première voiture à traverser le Sahara en décembre 1922. Voici, en quelques chiffres, le résumé de ces quatre dernières années de travail :

  • · 160 étudiants et lycées
  • · 40 professeurs et « encadrants »
  • · 50 000 heures de travail
  • · 71 500 kg de métaux
  • · 130 000 € de budget
  • · 25 000 € de frais
  • · 55 000 € de temps offert par les mécènes
  • · 5 000 km parcourus
  • · 11 sites de productions français.

C’est devant un parterre de personnalités et de journalistes que le Scarabée d’Or a été dévoilé. Et parmi les partenaires du projet était présent Glasurit (Marque premium du groupe BASF) grâce à qui le Scarabée d’Or a retrouvé sa superbe robe d’antan. Etaient également présents : Le Musée des Arts et Métiers, Ensam, Le Lycée Château Epluches, Citroën, Silveo…

Glasurit, un partenaire clé dans la restauration de cette merveille !

La technologie de Glasurit a en effet permis de retrouver la peinture et la teinte d’origine du véhicule à partir de traces trouvées sur des éléments cachés et préservés de la carrosserie du Scarabée d’Or de 1922. Le véhicule était d’un blanc qui tirait légèrement sur un vert d’eau. Glasurit a recréé la teinte et les élèves du lycée professionnel Château d’Epluches l’ont appliquée. Il s’agit d’un système de peinture composé de deux couches. La sous couche est réalisée dans le coloris de finition sur une base chimique de type "ester d’époxy, acrylique uréthane", ce qui permet d’obtenir les caractéristiques suivantes :

  • · Une excellente adhérence directe sur les supports en acier
  • · Un fort pouvoir garnissant pour combler les marques de grenaille
  • · Une très bonne protection anticorrosion
  • · Une protection anti-gravillonnage - nécessaire pour le châssis

Cette sous-couche a ensuite été recouverte d’une couche de finition de type acrylique uréthane, qui apporte :

  • · Une couleur et un brillant conformes aux valeurs d’origine
  • · Une uniformité d’aspect avec les autres éléments de carrosserie
  • · Une protection contre les UV et les intempéries durables

Glasurit a également "formé" certains étudiants de l’Ecole d’Art Mural de Versailles aux techniques les plus élaborées de mise en peinture au Refinish Competence Center de Montataire. Tandis que d’autres se sont entrainés pour réaliser à main levée le logo du Scarabée d’Or, un exercice très difficile quand on sait, qu’in fine, ils n’auront droit qu’à un seul essai sur le véhicule.

 

Lors de son intervention, Erwan Baudimant, Responsable du département des Ventes Peintures de Réparations Automobiles France et Afrique du Nord – BASF France Division Coatings, a déclaré : "Glasurit est fière d’avoir pu participer à ce projet d’une envergure exceptionnelle. Grâce à l’association ‟Des voitures et des Hommes”, nous avons pu contribuer à la sauvegarde du patrimoine français, au côté de partenaires prestigieux. Ce projet a fédéré un grand nombre de professionnels, dont nous partageons les valeurs. Et puis, c’est aussi grâce à Scarabée d’Or que nous avons pu intégrer un nouveau coloris dans notre base de données Classic Car Colors, le ‟Blanc Sahara”".